Accueil    Publications    Lire    Ecouter    Boutique    Cont@ct
 
LIRE DES EXTRAITS
Comme une mise en bouche

Cliquez sur les couvertures
ou les titres de poèmes
pour en lire des extraits.
lire un extrait de Hermines / Léopards lire un extrait de Noémie, reine d'Océafrique ! lire un extrait de Mémoires d'un chamanimal ! lire un extrait de Filou, histoire d'une malédiction ! lire un extrait de Moi, j aime bien mon Tonton !
lire un extrait de Panique à Dagobert lire un extrait de Panique sur Animaland lire un extrait de Panique à la fiesta lire un extrait de Le cauchemar de Lucien Mijac lire un extrait de On nous a volé le chocolat ! lire un extrait de Le Tunnel




Chamanimal


Commander dans ma boutique
Mémoire d'un Chamanimal
Pour les grands dès 10 ans.

...

Il y eut un grand silence dans la foule. Personne ne comprenait ! Puis, après avoir joué un peu, les deux terribles combattants se toilettèrent mutuellement. Le boxer léchait les pattes du pitbull, tandis que celui-ci nettoyait le dos de son adversaire.

Avec Papy, on riait discrètement, c’était génial.

Le public commençait à siffler et à crier :
- Remboursez, remboursez !

Les deux maîtres étaient furieux et ils voulurent mettre un coup de pied aux fesses de leurs chiens. Mais au moment où ils s’approchèrent, les deux animaux se dressèrent sur leurs pattes et montrèrent les crocs. Alors les hommes reculèrent d’un pas, et les chiens purent reprendre leur nettoyage.

Cette fois, la foule était inquiète. Qu’allait-on pouvoir faire de deux chiens qui refusent de se battre et qu’on ne peut pas saisir ?

Mon grand-père approcha et proposa d’acheter les deux bêtes pour quelques dollars. Comme les deux maîtres ne pouvaient toujours pas approcher, ils acceptèrent.

Bien entendu, les deux chiens laissèrent mon Papy leur passer une laisse et les emmener dans notre camion.

Pendant ce temps, les parieurs avaient fait venir deux autres combattants, bien décidés à voir de la bagarre. Durant la mise en place, je m’invitais dans le corps des deux nouveaux guerriers afin de leur exposer, à eux aussi, le plan de sauvetage.

Quand le sifflet du combat retentit, les deux chiens se couchèrent sur le dos, en remuant la queue, pour réclamer un câlin.

La foule criait de plus belle :
- Remboursez ! Remboursez !

Et bien sûr, quand les nouveaux maîtres tentaient de les approcher pour leur administrer une correction, les deux chiens se dressaient, les babines retroussées, avec des grognements agressifs.

Comme vous pouvez vous en douter, mon grand-père proposa de racheter ce duo insolite pour quelques dollars également. Ce que les maîtres, impuissants, acceptèrent en ronchonnant.

Durant toute la soirée ce fut la rigolade ! Nous faisions rater les combats, Papy achetait les chiens pour des clopinettes et tranquillement nous sauvions les gladiateurs du carnage.

Les gens repartaient mécontents avec leur ticket de paris en poche. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que la police les attendait sur le chemin du retour pour les arrêter, car les combats de chiens étaient interdits dans le comté.

A la fin, il ne restait qu’une douzaine de maîtres sans chien, mon Papy et moi. Un des dresseurs dit aux autres en montrant mon grand-père :
- C’est ce satané indien qui a ensorcelé nos chiens pour les racheter à bas prix. Faisons-lui la peau !

Mais avant que ces hommes agressifs ne puissent faire un pas, on entendit plusieurs grognements venir du fond du hangar. A leur tour, les chiens venaient à notre rescousse.

...



Loïc Hénon - Auteur - contact : lire@loichenon.com
Se rendre dans ma boutique
Contenu protegé par CopyrightFrance.com Remonter
Me rejoindre sur Twitter

Hermines / Léopards Panique à Dagobert Panique sur Animaland Panique à la fiesta Le cauchemar de Lucien Mijac Noémie, reine d'Océafrique Mémoires d'un chamanimal ! Moi, j aime bien mon Tonton ! Filou, histoire d'une malédiction ! Le Tunnel On nous a volé le chocolat !

La vie quoi ! Poèmes Amertume ! Poèmes P comme... poèmes 6000 jours Portrait ! Poèmes illustrés




.